Petit peuple de la forêt

Petit peuple de la forêt

Nos anciens parlaient du Petit peuple de la forêt comme d’une réalité, ils voyaient, entendaient, parlaient avec de nombreuses entités qui pour eux peuplent nos forêts et nos campagnes, parfois même nos jardins.

Cela n’est pas l’apanage de la France, nos proches amis allemands sont très attachés à ces traditions qui sont encore bien ancrées dans leur imaginaire mais ils ne sont pas les seuls sur la planète. Au Maghreb et dans tout le monde musulman, les Djinns sont très présents et l’on fait appel à eux dans de nombreuses circonstances pas toujours très sympathiques. En Indes où les divinités se comptent par millions, la question ne se pose même pas, elles existent, on les prie, on leur fait des offrandes et des temples ! Au japon aussi c’est une réalité, le Petit peuple de la forêt est bien vivant, la tradition Shinto et ses pratiquants seraient aujourd’hui plus de 90 millions.

Quelle peut bien être pour nous cette « réalité » ?

J’ai eu la chance dans les années 80 de rencontrer un grand spécialiste des énergies subtiles et d’apprendre avec lui de nombreuses techniques venues de l’Inde que j’ai pu compléter ensuite pendant plus de 40 ans.

Il faut bien entendu être très prudent quand on aborde ces techniques, ne pas être trop naïf ou au contraire prétentieux. Les pouvoirs psychiques quand ils sont avérés ne sont pas un cadeau, il faut être prudents et humbles avec ces activités qui peuvent être dangereuses si l’on n’est pas fermement ancrés et stables psychologiquement.

Nos cinq sens physiques ont la possibilité d’être « affinés », ce qui signifie qu’ils peuvent percevoir des choses plus fines, plus subtiles qu’à l’accoutumé. Par exemple la vue peut percevoir un état de la matière plus fin, on appelle cela dans la tradition indienne voir au travers du troisième œil. Il en est de même pour les autres sens qui tous peuvent être améliorés, raffinés par des exercices de yoga ésotérique apparentés à la méditation.

Il faut savoir que cela est naturel, rien de miraculeux là-dedans et des personnes « normales » perçoivent déjà de nombreuses informations subtiles sans trop savoir ce que c’est, il en est de même pour les enfants en bas âge.

A l’aide de conseils avisés et de pratiques régulières, vous pouvez donc développer votre vision subtile qui vous sera fort utile lors de vos promenades en forêt. Pour revenir au thème de cet article, vous pouvez vous ainsi promener dans une forêt préservée de l’activité humaine et recevoir des informations du petit monde.

Cela prendra différentes formes suivant les jours, à vous de décoder et comprendre les messages de cette généreuse nature et du Petit peuple de la forêt, mais ce sera toujours une merveilleuse expérience.

Petit peuple de la forêt
petit monde
formation sylvothérapie
prisonniers
NederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoفارسیPortuguêsEspañol